Environnement

Tout le long de l’itinéraire, le massif du Mont Rose s’élève majestueusement avec ses merveilleux pics, qui peuvent être admirés sous différentes perspectives. La compétition  permettra de montrer une réalité culturelle et un paysage unique dans le panorama des Alpes.

La haute Vallée du Lys accueille une communauté walser d’origine  germanophone, une minorité ethnique et linguistique qui diffère dans l’architecture, la langue et la culture du reste du Val d’Aoste francophone.  Les deux parcours traversent de   nombreux témoins de cette architecture rurale.

La paix règne dans les petites villes qui vantent, fières, la communauté Walser fermement ancré dans des maisons de bois et de pierre, et que le folklore festif secoue la tranquillité des lieux qui sont quelquefois riches d’attractions heures quelquefois en solitude, où le protagoniste devient, comme dans un tableau vivant, le paysage édénique: le calme silencieux des chemins entre les forêts de conifères et de pâturages alpins ne peut être interrompu par le bourdonnement d’une chute d’eau à proximité, le murmure de la faune.

Le parcours permet d’apprécier le château Savoia, avec ses tours de style néogothique qui surgissent d’une forêt de conifères. Ce château fut bâti à la fin du XIXe siècle par la reine Marguerite de Savoie et utilisé comme résidence estivale.

Les communes traversés par l’UltraTrail e t le Trail (source www.lovevda.it)

 

Gressoney-Saint-Jean

C‘est une localité touristique réputée qui possède d‘excellentes structures réceptives.

Situé à 1 385 mètres d‘altitude, il occupe un vaste plateau verdoyant et il est idéalement placé pour admirer les montagnes majestueuses qui l‘entourent ainsi que le glacier du Lyskamm.

Son centre historique typique abrite encore quelques maisons Walser en parfait état de conservation autour de l‘église de San Giovanni Battista. Reconstruite en 1725 sur une construction datant de 1515, cette église a un toit saillant et un beau clocher du seizième siècle orné de fenêtres jumelées et surmonté d‘une flèche. Le musée paroissial présente un grand crucifix qui remonte au milieu du XIIIème siècle, l‘un des chefs d‘?uvre les plus anciens du Val d‘Aoste.

Le petit lac, à proximité du centre du village, est charmant : les imposants sommets alentours se reflètent dans ses eaux vert émeraude. Au milieu des bois, dans un hameau panoramique appelé le belvédère, se dresse le Castel Savoia que la reine Margherita fit construire en 1894 comme résidence secondaire.

Symbole de la tradition plus ancienne, solidement enraciné et liées à la culture Walser, le costume, notamment celui des femmes, exclusivement rouge et noir, avec un chemisier blanc orné de dentelle et une coiffe décorée d‘un filigrane d‘or.

Les infrastructures de sport d‘hiver permettent de s‘adonner à la pratique du ski alpin et de ski nordique dans un environnement naturel très suggestif. Les remontées mécaniques desservent plus de 13 kilomètres de pistes de ski alpin et la piste de ski de fond serpente sur 25 kilomètres au milieu des bois et offre des vues magnifiques sur les glaciers.

En janvier, la commune accueille la compétition internationale de ski nordique appelée “Monterosalauf” sur un parcours de 25 kilomètres.

Gressoney est le point de départ idéal de randonnées en montagne et de traversées. Gressoney-Saint-Jean est par ailleurs le point de départ de la Haute Route n°1 du Val d‘Aoste, un parcours de randonnée qui serpente en altitude et qui relie Gressoney à Courmayeur.

Gressoney-La-Trinité

 

Gressoney-La-Trinité est le dernier village en haut de la vallée où coule de torrent Lys, à 1 627 mètres d‘altitude, dans une vaste zone de plaine dominée par l‘imposant glacier du Lyskamm. Au Moyen Âge, cette localité appartenait aux évêques de Sion ; elle était peuplée de bergers provenant du canton voisin du Valais : les Walser. Les Walser sont un peuple d‘origine germanique qui est arrivé dans cette région il y a plus de huit siècles environ en passant par le Col Teodulo. Ils se sont sédentarisés dans la Vallée de Gressoney après avoir séjourné dans le canton du Valais auquel ils doivent leur nom. Leur culture se reflète encore aujourd‘hui dans l‘architecture, dans les traditions et dans la langue parlée. Le parler Walser appelée “Titsch” aux influences germaniques claires est typique de Gressoney. Gressoney-La-Trinité est une station alpine de renommée internationale. Elle est aménagée et fréquentée pour les ascensions en montagne dans le massif du Mont-Rose et pour la pratique des sports d‘hiver : elle fait partie du domaine skiable Monterosa Ski qui, avec ses 150 kilomètres de pistes, est l‘un des plus étendus et suggestifs d‘Europe.

Les remontées mécaniques de Gressoney-La-Trinité (qui possède aussi une belle piste de ski de fond) vous mènent aux 3.000 mètres du Passo dei Salati à la frontière avec le Piémont, jusqu‘aux 3.275 mètre de l‘Indren. Stafal est la porte d‘entrée des itinéraires hors piste et de ski de randonnée plus enthousiasmants qui rejoignent le Mont-Rose, jusqu‘aux 4 459 mètres de la Punta Gnifetti et au refuge Regina Margherita, le plus haut d‘Europe.

 

COMMENT ARRIVER

– Aéroports:

Torino Caselle (ITA) – Milano Malpensa (ITA) – Ginevra Cointrin (CH)

 

– Distances par autoroutes:

Aosta 85 km

Turin 90 km

Milan 150 km

Geneve 200 km

 

– Trains:

Pont-Saint-Martin

 

– Autobus:

V.I.T.A.

facebook
instagram